aller directement au contenu
Formation aux soins infirmiers

Bonnes pratiques des soins infirmiers

Un secteur en évolution

Le secteur médical fait face à une pénurie mondiale de personnel qualifié. Cette tendance est particulièrement prononcée dans le secteur des soins infirmiers. Les hôpitaux, souvent soumis aux pressions budgétaires, réduisent la part du personnel soignant, avec pour conséquence des infirmiers débordés. Dans un secteur en constante évolution le personnel infirmier doit élargir le champs de ses compétences et responsabilités, car les patients d’aujourd’hui recoivent des soins de plus en plus complexes. Malheureusement le manque de temps et de budget aloué à la formation continue ne permettent pas au personnel de relever ces défis en toute sérénité.

Le personnel soignant est de plus en plus demandé. On estime en effet que la population vieillissante absorbera 50 %  des ressources médicales d’ici 2020, portant la pénurie de personnel à plus de 10 millions de professionnels, etce, uniquement dans le secteur infirmer. 

Manque d’infirmiers au niveau mondial

2.5 millions

Nbre d'infirmiers requis en Inde

5 millions

Nbre d'infirmiers requis en Chine

2+ millions

Nbre infirmiers requis aux États-Unis et dans l’Union européenne

Préparer les infirmiers à l’avenir

En cette période de changement et de défi, des infirmiers plus nombreux, mais aussi mieux préparés sont indispensables afin de répondre aux besoins du paysage des soins de santé en évolution. Les formateurs ont besoin d’avoir les connaissances, compétences et comportements requis pour créer et provoquer des confrontations d’apprentissage expérientiel qui promeuvent une pratique réflexive et aboutissent à des résultats mesurables. 

L’utilisation de la méthode d’apprentissage par simulation est de plus en plus adoptée pour améliorer ou compléter l’apprentissage en classe et les expériences cliniques. La simulation peut également servir à rattraper des lacunes dans certaines compétences chez les étudiants, à évaluer les compétences cliniques et les compétences liées à la prise de décisions des étudiants et à inciter les étudiants à relever des défis cliniques qu’ils peuvent ne pas rencontrer directement ou indirectement, mais auxquels ils ont besoin d’être préparés. La simulation peut être utilisée pour accélérer la transition vers la pratique, optimiser l’efficacité de l’accueil et de l’intégration des nouveaux employés, perfectionner les programmes de formation professionnels et, en dernier lieu, améliorer les résultats des patients. 

Fournir les outils nécessaires pour sauver plus de vies

La profession infirmière a élargi son champ d’application, a augmenté ses responsabilités et a étoffé ses compétences et sa formation. Par conséquent, différentes méthodes ayant pour but de développer les compétences sont requises. Un nombre croissant de travaux de recherche suggère que la faculté à former afin de mettre en œuvre les bonnes pratiques lors des simulations est essentielle à la réussite du programme.

Grâce à la méthode d’apprentissage par simulation, les étudiants peuvent réussir et commettre des erreurs tout en gagnant la confiance qui leur est nécessaire dans un environnement sûr. Quand elle est appliquée dans un contexte réel de soins, la simulation in situ favorise l’efficacité de la formation en utilisant le protocole, les processus et l’équipement de l’environnement réel de l’équipe dont cette dernière se sert au quotidien. En incluant des évènements de simulation peu fréquents et complexes dans la formation des professionnels en soins de santé, les étudiants apprennent à prodiguer des soins calmement et avec précision aux patients dans des situations à risque élevé. La méthode d’apprentissage par simulation peut aider à éduquer, à former et à accueillir et intégrer efficacement des infirmiers de haute qualité, tout en réduisant le manque de compétences et en fournissant des outils permettant de combler les lacunes en soins infirmiers afin d’aider à sauver plus de vies.

Demande d'information

Je préfère être contacté (e) par